La Syndrome d'alcoolisme fœtal
 
Version allemande Version anglaise
 

Dommage de l'embryon ou du fœtus par l'abus d'alcool de la mère pendant la grossesse (ICD10: P04.4), déja décrit en 1968 par P. Lemaine en France. Les modifications encéphalophatique toxiques entraînent souvent un développement mental retardé de l'enfant. Les enfants peuvent déjà avoir avec la naissance une tête trop petite et souffrent de stature moins. Dans la visage, aux bras et aux jambes, aussi aux organes génitaux des caractères marquants doivent être constatés. Les nouveau-nés sont nerveux et dorment mal, puisqu'ils souffrent de syndrômes de suspension d'alcool.

Comme conséquence tardive il peut venir en troisième ou quatrième année à une démence (dementia infantilis, un dérangement linguistique et de développement).

Google

 

 

 

Dernière modifikation: 16.10.2010 - EMPREINTE - FAQ